Phobies de Alison Segong

Collectif polar : chronique de nuit

Le livre : Phobies de Alison Segong. Paru le 5 avril 2019 aux Editions Heartless dans la collection Suspense.  17€ ; (380 pages)  ; 21 x 15 cm

4ème de couverture :

Quelques semaines après l’arrestation du Boucher, le calme semble revenir au commissariat d’Augusta. Mais un nouveau cadavre est retrouvé dans sa propre cave. Le pauvre homme vient d’expérimenter une ancienne méthode de torture médiévale : le supplice du rat. Aussitôt, Megan et Dean sont placés sur l’affaire, espérant résoudre l’enquête rapidement, et surtout, avant que la rumeur d’un second tueur en série sème la panique en ville.

L’auteur : Alison Segond est passionnée par les livres et l’écriture depuis son plus jeune âge. Des émissions comme « enquêtes impossible », « chroniques criminelles », la dirige naturellement vers le genre du roman policier. Elle nous livre son deuxième TDroman Phobies.

Extrait :
« Le bourreau sourit. Un sourire…

Voir l’article original 434 mots de plus

« Un temps de chien : histoires naturelles » de Xavier-Laurent Petit (L’Ecole des loisirs, 2019)

Les miscellanées d'Usva

J’ai tout de suite craqué sur ce roman jeunesse pour plusieurs raisons. La première est cette couverture d’Amandine Delaunay, sobre et attirante, la deuxième est l’auteur que j’avais beaucoup apprécié avec L’oasis, la troisième est la thématique qui touche à la fois au cyclone Katrina et à l’amitié entre un enfant et un chien. Bref, j’ai craqué.


Quatrième de couverture : « J’ai rencontré Snowball un jour où je n’avais pas très envie d’aller à l’école. Je traînais le long de la digue d’Industrial Canal avec un hameçon au bout d’un fil de pêche, et j’avais dans l’idée de revenir à la maison avec un poisson ou deux. Quand je l’ai pris dans mes bras, il était si léger que j’ai eu l’impression de soulever une boule de coton. La petite langue rose de Snowball me chatouillait les doigts, et j’ai tout de suite compris que plus rien, jamais, ne…

Voir l’article original 299 mots de plus

Mauvais anges Mènis Koumandarèas

La viduité

41C9g8jpnUL._SX195_.jpg

Athènes, immédiat après-guerre, entre une mélancolie doucereuse et une nostalgie éperdue, Mènis Koumandarèas charme par son art très certain du portrait. Suite de récits où s’enchaînent les rencontres, Mauvais anges dessine, avec acuité et une impressionnante sûreté du trait, des fantômes, autant de miroir d’une jeunesse inquiète. Un très beau portrait de l’auteur dans ses effacements.

Voir l’article original 523 mots de plus

Poussin

C’est lundi, que lisez-vous ? #80

Des plumes et des livres

1. Mes lectures passées

J’ai terminé la lecture de Les chiens de la Baie de Thierry Declercq, le temps s’étant rafraîchi, mes yeux m’ont moins fait souffrir.

Les chiens de la BaieRésumé : De la poudreuse jusqu’aux genoux, le commandant Vidal s’enfonce dans les mollières de la baie de Somme. Deux chasseurs ont retrouvé le cadavre d’un homme, déchiqueté par des chiens. Leurs crocs puissants ont déchiré la trachée de la victime puis se sont acharnés sur son corps. Comme s’ils étaient déterminés à la tuer. Le cadavre est celui du p’tit Freddy, un gars bien connu du coin et qui habite Cayeux avec son épouse Audrey. Si Vidal s’accroche à la thèse de l’accident, son adjudante Camille Maxime n’est pas de cet avis. Son expérience passée en brigade cynophile lui indique une autre voie. Déjà tendues, les relations entre les deux gendarmes de Saint-Valery deviennent détestables. La jeune femme reste pourtant convaincue…

Voir l’article original 510 mots de plus

L’art de protester…

News from Ibonoco

« I don’t think it’s a given that art is a form of protest, but every creative protest is a form of art and every platform for art can be a powerful stage for creative and effective acts. »

« Je ne pense pas qu’il soit acquis que l’art soit une forme de protestation, mais chaque protestation créative est une forme d’art et chaque plateforme artistique peut être une scène puissante pour des actes créatifs et efficaces. »

Ahmet Ögüt (1981) in How important is Art as a Form of Protest ?, magazine Frieze, 2017, est un artiste conceptuel turc vivant et travaillant à Amsterdam. Il travaille avec un large éventail de médias : la vidéo, la photographie, dessin et médias imprimés… En 2009, il a représenté la Turquie au Pavillon de Turquie à la 53e Exposition internationale d’art de la Biennale de Venise.

Voir l’article original

Une douce lueur de malveillance – Dan Chaon

La Livropathe

chaon

Oui, bon, je l’avoue, Une douce lueur de malveillance de Dan Chaon aux éditions Albin Michel (24€50) est terminé depuis un petit moment. Mais j’ai eu, comme qui dirait, une légère (GROSSE) flemme, qui a duré un peu. Vous savez, le genre de passage à vide où l’on a l’impression de n’avancer sur rien, que ce soit la lecture, le travail, l’inspiration. Heureusement, ce genre de phase ne dure jamais trop longtemps, après un coup de mou ( et une semaine de vacances 😛 ), je m’y remet avec joie et courage (profitez ! ça va pas durer xD ).

Dustin Tillman est un psychologue accompli, marié et a deux fils. Mais tout change lorsqu’un étrange patient entre dans son cabinet. Aqil Ozorowski vient à Dustin avec une obsession pour une enquête de police. Lui-même ancien enquêteur, Aqil est persuadé que derrière ces disparitions d’étudiants, se cache un serial-killer qui…

Voir l’article original 283 mots de plus