Syllepse

À la française ...

Image

Syllepse (du grec syllepsis, compréhension).

La syllepse est une figure par laquelle on fait accorder un mot, non avec celui auquel il se rapporte grammaticalement, mais avec l’idée comprise dans ce mot. C’est par syllepse qu’on met au pluriel les verbes qui suivent un collectif partitif:

La plupart se laissent emporter à la coutume.

La syllepse justifie cette phrase de Bossuet: « Quand le peuple hébreu entra dans la terre promise, tout y célébrait leurs ancêtres; »

celle-ci de La Bruyère:

« Les personnes d’esprit ont en eux les semences de tous les sentiments. »

On trouve encore un heureux emploi de la syllepse dans les vers suivants:

Je ne vois point le peuple à mon nom s’alarmer;
Le ciel dans tous leurs pleurs ne m’entend point nommer.

Racine

Entre le pauvre et vous, vous prendrez Dieu pour juge,
Vous souvenant, mon fils, que, caché sous ce lin,
Comme eux

Voir l’article original 26 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s