Je m’enneige Benoît Sourty

La viduité

couv_enneige_rvblo-480x680.jpg

Une filiation lourde entre maladie et silence, une fuite jumelle pour un dernier voyage basé sur un jeu de mots, portrait d’une génération prétendument à la dérive, par cet excès de significations Je m’enneige à peiner à me convaincre. En dépit de son écriture alerte, sans aspérité hélas, Benoît Sourty nous livre ici un roman noir certes plaisant, calibré pour une lecture d’un seul trait, mais qui ne m’a pas marqué.

Voir l’article original 489 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s