La Saint-Barthélemy et la Mort de l’Amiral Coligny

À la française ...

La Saint-Barthélemy et la Mort de l’Amiral Coligny (1572)

Étourdi par les conseils de sa mère, Catherine de Médicis, Charles IX décida qu’il fallait délivrer son royaume de tous les Huguenots.

Il oublia la guerre avec l’Espagne, la conquête des Pays-Bas, l’alliance de l’Angleterre et la gloire que lui promettait Coligny dont l’influence sur lui avait été, un moment, prépondérante.

Les historiens racontent que le roi s’écria:

« Ce n’est pas deux ou trois Huguenots qu’il faut tuer, mais tous! »

Cependant la reine-mère craignait que le roi ne changeât d’avis. Il aimait à faire le forgeron et il s’était retiré dans sa forge. On alla l’y retrouver à minuit pour l’affermir dans sa résolution. Il travaillait d’un air farouche et semblait inquiet. Pour empêcher qu’il ne revînt sur sa décision, on avança le signal de deux heures.

À une heure du matin, le 24 août 1572, jour de la Saint-Barthélemy, la…

Voir l’article original 778 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s