👁 « Noire, la vie mĂ©connue de Claudette Colvin » d’Emilie Plateau d’aprĂšs Tania de Montaigne (Dargaud, 2019)

Les miscellanées d'Usva

Il m’était absolument impossible de rater cette nouveautĂ© de dĂ©but d’annĂ©e ! Impossible, impensable, indiscutable ! GrĂące Ă  elle, j’ai dĂ©couvert plusieurs choses : une plume graphique, une piste de lecture concernant l’auteure du texte d’origine mais aussi des questionnements que je n’avais pas encore eu concernant la place des femmes dans la lutte pour les droits civiques et l’oubli de certaines figures.


QuatriĂšme de couverture : « Prenez une profonde inspiration, soufflez et suivez ma voix. Quittez le lieu qui est le vĂŽtre, quittez le 21e siĂšcle. Vous voici dans les annĂ©es 1950 au sud des États-Unis, Ă  Montgomery, en Alabama. DĂ©sormais, vous ĂȘtes Claudette Colvin, une jeune adolescente noire. Ici, noirs et blancs vivent dans la sĂ©grĂ©gation. Ici, ĂȘtre noir c’est n’avoir aucun droit. Mais, le 2 mars 1955, Claudette Colvin, qui n’a que 15 ans, refuse de cĂ©der sa place Ă  une passagĂšre blanche dans le bus


Voir l’article original 414 mots de plus

Publicités

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s