Au pays qui te ressemble Lisa Ginzburg

La viduité

au_pays_qui_te_ressemble_cmjn-168x264

Dans une langue d’une précision analytique et d’une sensualité rythmée car éperdue, Lisa Ginzburg met en scène « cette dimension d’éloignement continu ». Au pays qui te ressemble laisse ainsi entendre la construction de l’amour au moment de sa perte mais surtout à documenter un réel qui échappe, un Brésil démon dansant et un rapport toujours difficile à l’implication personnelle dans cette histoire d’amour fatal avec Ramos où elle croit saisir l’authentique.

Voir l’article original 783 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s