« La plus précieuse des marchandises » de Jean-Claude Grumberg (Seuil, 2019)

Les miscellanées d'Usva

J’avais infiniment hâte de découvrir ce livre ! Un récit écrit sur la Shoah avec un angle d’approche très particulier, rédigé sur le modèle littéraire du conte, de quoi fortement éveiller ma curiosité ! Un texte qui se présente comme de la fiction mais qui porte en lui des blessures bien réelles.


Quatrième de couverture : « Il était une fois, dans un grand bois, une pauvre bûcheronne et un pauvre bûcheron. Non non non non, rassurez-vous, ce n’est pas Le Petit Poucet ! Pas du tout. Moi-même, tout comme vous, je déteste cette histoire ridicule. Où et quand a-t-on vu des parents abandonner leurs enfants faute de pouvoir les nourrir ? Allons…

Dans ce grand bois donc, régnaient grande faim et grand froid. Surtout en hiver. En été une chaleur accablante s’abattait sur ce bois et chassait le grand froid. La faim, elle, par contre, était constante, surtout en…

Voir l’article original 347 mots de plus

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s