Madame de Sévigné (1626-1696)

À la française ...

Madame de Sévigné

Marie de Rabutin-Chantal, née, en 1626, au château de Bourbilly en Bourgogne, épousa le marquis de Sévigné, dont elle resta veuve à l’âge de vingt-cinq ans. Elle était aussi remarquable par sa beauté et sa grâce que par son instruction et son esprit. Elle refusa de se remarier pour se consacrer à l’éducation de ses deux enfants. C’est à sa fille, madame de Grignan, qu’elle adressa ces admirables lettres, qui firent sa réputation d’écrivain et qui n’ont été recueillies et publiées que longtemps après sa mort.

Elle mourut au château de Grignan, en Provence, le 18 avril 1696.

Madame de Sévigné

Voir l’article original

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s