Littérature : « Les Démoniaques » de Mattias Köping – « Toxique » de Niko Tackian

La culture dans tous ses états


61i8tufyholL’Histoire :
C’est l’histoire d’une vengeance. L’histoire d’une fille qui affronte une bête. Son proxénète, son violeur. Son père. Drogues, meurtres, esclaves sexuelles, pédophilie. Au cœur d’un village qui borde l’autoroute, entre marécages lugubres et forêts profondes, un monstre se déploie. Depuis la Souille, son repère situé au cœur de la forêt, l’Ours dirige son clan d’une poigne de fer et repousse chaque jour les frontières de son empire criminel. Sa fille Kimy n’a qu’une obsession : attendre froidement l’heure de la vengeance. Car si personne ne se souvient de son visage, nul n’oubliera sa colère.

« Les Démoniaques« , rarement un titre ne m’aura semblé aussi révélateur de son contenu. Avec son premier roman, qui vient de sortir en poche chez Ring, Mattias Köpingfrappe très fort et s’inscrit, dès à présent, dans une lignée d’auteurs à la plume redoutablement efficace. Un thriller dont l’histoire nous marque durablement. Kimy…

Voir l’article original 615 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s