❤ 👁 « New York Trilogie – Intégrale » de Will Eisner (Delcourt, 2018)

Les miscellanées d'Usva

Je suis vraiment très contente de terminer ce mois thématique consacré à Will Eisner avec cette intégrale. Vraiment très contente car il s’agit à mes yeux et à mes neurones d’une apothéose graphique et scénaristique !


Quatrième de couverture : « Will Eisner raconte comme personne sa vie à Big Apple, une ville qu’il a vu grandir et changer au fil des arrivées massives de migrants de toutes origines sociales, religieuses et géographiques. Un chef d’oeuvre enfin réédité.

Will Eisner fait de New York et de ses habitants les personnages d’une pièce de théâtre plus grande que nature. Muets ou diserts, instantanés ou développés en plusieurs planches, l’auteur révèle toute la finesse et l’intelligence dont il savait faire preuve. La faune exubérante campée sur les perrons d’immeubles populaires, les gamins des rues, tout devient matière à raconter la vie. Celle des gens. Celle qui compte… »


Dans cette trilogie il…

Voir l’article original 260 mots de plus

Buffon

Une rose de trop pour Marceline

News from Ibonoco

Les roses de Saadi

J’ai voulu ce matin te rapporter des roses ;
Mais j’en avais tant pris dans mes ceintures closes
Que les noeuds trop serrés n’ont pu les contenir.

Les noeuds ont éclaté. Les roses envolées
Dans le vent, à la mer s’en sont toutes allées.
Elles ont suivi l’eau pour ne plus revenir ;

La vague en a paru rouge et comme enflammée.
Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée…
Respires-en sur moi l’odorant souvenir.

Marceline Desbordes-Valmore (1786 – 1859), in Poésies posthumes, 1860, est une comédienne et poétesse française dont la vie sera marquée par une succession de peines et de deuils dans un contexte de pauvreté familiale précoce.

Voir l’article original

La 25ème Heure de Feldrik Rivat

Collectif polar : chronique de nuit

La journée Fantastique, le nouveau rendez-vous de Collectif Polar : Chronique de Nuit.
Tout les 28 du mois, nous vous proposons de nous suivent dans de nouvelles aventures. Nous vous entraînerons dans un nouveau monde, celui de la SFFF.
Et oui nous vous proposerons nos lectures en science fiction, en fantasy, en fantastique ou encore nos lectures horrifiques.
La première à ouvrir le bal, c’est notre infernale Jumelle.
Voici donc…
La lecture fantastique de Maud.


Le livre : La 25ème Heure de Feldrik Rivat. Paru le 13 Novembre 2015 aux éditions De L’Homme Sans Nom. 18.00 euros. 400 pages. 21 x 2,8 x 14 cm

4ème de couverture :
Décembre 1888. Alors que le bon peuple de Paris s’interroge sur cette tour que l’impérieux Gustave Eiffel fait édifier à grand frais, d’étranges rumeurs circulent dans les faubourgs de la capitale : les morts parlent ! Interpellé par la…

Voir l’article original 463 mots de plus

« Il a jamais tué personne, mon papa » de Jean-Louis Fournier (Stock, réed. 2008)

Les miscellanées d'Usva

C’est devenu automatique : je croise un livre de Jean-Louis Fournier, je le prends. Et, par chance, les rayons de mon Emmaüs local en contiennent toujours de nouveaux. *Joie* J’ai lu il y a quelques mois Ma mère du Nord et j’ai alors senti qu’il me manquait une brique pour pouvoir le chroniquer. Cette brique c’est justement ce livre, celui sur le père de Jean-Louis Fournier.

9782234062047-t« Mon papa était docteur. Il soignait les gens, des gens pas riches, qui souvent ne le payaient pas, mais ils lui offraient un verre en échange, parce que mon papa, il aimait bien boire un coup, plusieurs coups même, et le soir, quand il rentrait, il était bien fatigué. Quelquefois, il disait qu’il allait tuer maman, et puis moi aussi, parce que j’étais l’aîné et pas son préféré. Il était pas méchant, seulement un peu fou quand il avait beaucoup bu…

Voir l’article original 404 mots de plus

Jean-Pierre et les autres

News from Ibonoco

« Pour être soi, il faut se projeter vers ce qui est étranger, se prolonger dans et par lui. Demeurer enclos dans son identité, c’est se perdre et cesser d’être. On se connaît, on se construit par le contact, l’échange, le commerce avec l’autre. Entre les rives du même et de l’autre, l’homme est un pont. »

Jean-Pierre Vernant (1914 – 2007) in La traversée des frontières, Paris, Le Seuil, « La librairie du XXIe siècle », 2004, rééd. « Points Essais », historien et anthropologue français, spécialiste de la Grèce antique, professeur au Collège de France. Jean-Pierre Vernant a été également un grand résistant sous le nom du colonel Berthier, nommé Compagnon de la Libération en 1946…

Voir l’article original

(#429) Benoît Philippon – Mamie Luger | LES LIVRES DE K79

Berthe dégaine! Court résumé: Tôt le matin, Berthe est retranché dans sa maison auvergnate. Elle tire sur tous les policiers qui tentent de s’approcher. Arrêtée, elle est interrogée par l&rsq… Source : (#429) Benoît Philippon – Mamie Luger | LES LIVRES DE K79