Hiver

La Beauté

Le signal de Maxime Chattam

Collectif polar : chronique de nuit

Le livre : Le signal de Maxime Chattam. Paru le 24 octobre 2018 chez Albin Michel dans la collection Thriller. 23€90 ;  (740 p.) ; 23 x 16 cm

4e de couv :

La famille Spencer vient de s’installer à Mahingan Falls. Jusqu’ici, tout va bien. Un vrai paradis.

Si ce n’étaient ces vieilles rumeurs de sorcellerie, ces communications téléphoniques brouillées par des cris inhumains, ce quelque chose d’effrayant dans la forêt qui pourchasse les adolescents, et ce shérif complètement dépassé par des crimes horribles.

Avez-vous déjà eu vraiment peur en lisant un live ?

L’auteur :  Maxime Chattam est né à Herblay, Val-d’Oise , le 19 février1976. Enfin presque parce que Maxime Chattam et Maxime Williams sont des pseudonymes de Maxime Guy Sylvain Drouot, et c’est ce Maxime là qui est née en France. Au cours de son enfance, il fait de fréquents séjours aux États-Unis: sa première destination en 1987 est Portland dans l’Oregon…

Voir l’article original 536 mots de plus

Dans l’ombre du brasier Hervé Le Corre

La viduité

le corre

Un polar puissant sur les espérances, l’effondrement de la croyance dans les mots, dans leur possibilité de remédier à un inacceptable ordre du monde, mais surtout les maigres chances de survie d’un espoir collectif. Hervé Le Corre revient au XIX ème siècle, retrouve certain personnage de L’homme aux lèvres de Saphir et déniche dans son évocation, toujours sensible, attaché au décor, à l’atmosphère et à sa langue, de la Commune les ingrédients du grand roman noir, populaire, brûlant d’une saine colère, qu’est indéniablement Dans l’ombre du brasier.

Voir l’article original 681 mots de plus

Stendhal

Pompadour

 Bandidos de Marc Fernandez

Collectif polar : chronique de nuit

La chronique à deux voix des Jumelles

Le livre : Bandidos de Marc Fernandez. Paru le 3 Octobre 2018 aux Editions Préludes. Collection Préludes Noire. 15.90 euros. 320 pages. 13 x 2,5 x 20 cm


4ème de couverture :
Le corps calciné d’une femme menottée, une balle dans la nuque, est retrouvé dans un parc de Madrid. Diego Martin, journaliste radio d’investigation, connait la victime, rencontrée vingt ans auparavant… En Argentine. Jeune reporter à l’époque, il avait couvert l’assassinat du frère de la victime : Alex Rodrigo, photographe pour un grand hebdomadaire, tué selon le même mode opératoire.
Un meurtre identique à des milliers de kilomètres de distance, à deux décennies d’écart. Il n’en faut pas plus au présentateur d' »Ondes confidentielles » pour se lancer dans une enquête qui le mènera à Buenos Aires, où il retrouvera une femme qu’il n’a jamais pu oublier…
Entre corruption politique, flics ripoux et groupes mafieux, ce voyage…

Voir l’article original 688 mots de plus