Dans l’ombre du brasier Hervé Le Corre

La viduité

le corre

Un polar puissant sur les espérances, l’effondrement de la croyance dans les mots, dans leur possibilité de remédier à un inacceptable ordre du monde, mais surtout les maigres chances de survie d’un espoir collectif. Hervé Le Corre revient au XIX ème siècle, retrouve certain personnage de L’homme aux lèvres de Saphir et déniche dans son évocation, toujours sensible, attaché au décor, à l’atmosphère et à sa langue, de la Commune les ingrédients du grand roman noir, populaire, brûlant d’une saine colère, qu’est indéniablement Dans l’ombre du brasier.

Voir l’article original 681 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s