Le moulin de Pologne Jean Giono

La viduité

lemoulindepologne

Âpreté tragique, comédie bourgeoise grinçante dans son exploration à la première personne d’un destin toujours dubitatif, Le Moulin de Pologne frappe par la concision de ses portraits, la sécheresse de ses notations sur un milieu dont le lecteur ne parvient à départager l’admiration et la détestation. Giono se fait ici moraliste sans jugement et captive par une parole à laquelle il est impossible d’adhérer comme il se révèle difficile d’en renier la cruelle pertinence.

Voir l’article original 765 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s