👁 « Les mille et une nuits de Krushnik » de Sholem-Aleikhem (L’Antilope, 2018)

Les miscellanées d'Usva

J’aime beaucoup les Ă©ditions de L’Antilope et, si je n’avais pas encore fini Guitel Pourishkevitsh et autres hĂ©ros dĂ©pitĂ©s de Sholem-Aleikhem, je ne voulais pas non plus passer Ă  cĂŽtĂ© des Mille et une nuits de Krushnik. Merci encore beaucoup aux Ă©ditions de L’Antilope pour la dĂ©couverte de cet auteur !

Ant_16_Sho_1001Nuits_COUV_RVB« Dans ces mille et une nuits, le palais est un bateau d’émigrants fuyant vers l’AmĂ©rique. ShĂ©hĂ©razade, c’est Yankl, le narrateur, qui confie ses dĂ©boires : sa Krushnik natale n’a cessĂ© de passer de l’occupation russe Ă  l’occupation allemande. De quoi rendre fous les habitants juifs, vĂ©ritables dindons de la farce.

Faire rire de la guerre – la Premiùre Guerre mondiale – Sholem-Aleikhem s’y emploie avec brio.

Un rĂ©cit Ă©crit en 1915, l’un des derniers de l’auteur. »

Quand on pense à la Premiùre Guerre mondiale, on pense souvent du point de vue de l’Ouest de l’Europe. Et


Voir l’article original 297 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s