La carthothèque Lev Rubinstein

La viduité

cartotheque.jpeg

Assemblage de fiches, de disjonctions, de paroles plurielles, de celles populaires finement captées à celle poétiques discrètement défendues, La cartothèque ouvre une infinie de possibles, joies et peines préservées dans un humour sans acidité ni moquerie. Dans son effacement et dans la grande présence qu’il apporte, Lev Rubeinstein se révèle alors une voix poétique, majeure.

Voir l’article original 948 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s