Roberto Alagna, Aleksandra Kurzak – Puccini: La Fanciulla del West

Les gens !

Le ténor Roberto Alagna et la soprano Aleksandra Kurzak

Qu’est-ce qu’un duo pour vous ?

Aleksandra Kurzak : Ce n’est pas ce qu’on a gravé dans le CD. Le duo, c’est la vie, c’est le couple…
Roberto Alagna : A deux, on peut faire des tas de choses : un duel, par exemple, quand on chante l’un contre l’autre, chacun tire la couverture vers soi. Ou alors, au contraire, on peut faire un duo. Le duo c’est quand on fait l’un une première note dans le piano, l’autre une deuxième, puis une troisième note apparaît, qui fait l’harmonie. C’est ça le duo et la difficulté est qu’il faut que chacun rende l’autre meilleur, que chacun accompagne l’autre, que chacun devienne l’écrin du bijou de l’autre. Et inversement. Ce n’est pas facile. Pour ça, il faut admiration, respect, confiance. Et amour. Tout ça ensemble.

Dans ces duos, il y a un…

Voir l’article original 1 616 mots de plus

2 réflexions sur “Roberto Alagna, Aleksandra Kurzak – Puccini: La Fanciulla del West

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s