Les héros de la frontière Dave Eggers

La viduité

G01904.jpg

Ultime exploration de la Frontière, superbe et grotesque tentation de la fuite, d’une dissipation absurde dans ce grand Nord ravagé par les flammes, Les héros de la frontière fait de cette fuite une radioscopie du nulle-part de la société américaine pavillonnaire. Avec une discrète délicatesse, cette empathie à hauteur de personnage, Dave Eggers sait rendre attachante cette échappatoire barrée de Josie, femme aux bords de la crise de nerf d’une insurmontable lucidité.

Voir l’article original 1 145 mots de plus

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur – Harper Lee

Book'n'all

J’ai pas lu le roman mais on m’en a parlé comme d’une oeuvre essentielle et géniale. Quand j’ai vu qu’une BD sortait récemment, je n’ai pas pu m’en empêcher

Le résumé :


On suit l’enfance de Jem et de sa soeur, Scout. Manifestement, Scout est une petite fille assez turbulente qui n’a pas la langue dans sa poche et qui se bat tout le temps.

Ces deux enfants passent leur grande vacances avec Dill, qui vient chez sa tante pour l’été. Une maison les intrigue, c’est celle des Radley dont personne ne sort jamais. Arthur Radley quand il était jeune a eu des soucis avec la justice et il n’est plus jamais ressorti de la maison. Les enfants s’amusent à s’approcher au maximum de cette maison. Ils se lancent des défis de la sorte

Les enfants vivent avec leur père, qu’ils n’appellent rarement « papa » mais par son prénom qui est…

Voir l’article original 270 mots de plus

Quand Pierre Lapointe devient conteur

via Quand Pierre Lapointe devient conteur

Prosper Mérimée

Novembre

Feuilles de Michael Fenris

Collectif polar : chronique de nuit

Le livre : Feuilles de Michael Fenris. Paru 19 Novembre 2015 aux Editions Prisma. 19.95 euros. 406 pages. 15 x 3,3 x 22,6 cm

4ème de couverture :
À Hope Falls, petite ville américaine isolée au milieu d’une immense forêt, près de la frontière canadienne et des anciens territoires algonquins, tout est régi par Vernon Krueger. Maire, directeur de la plus grosse scierie de la région et propriétaire de la moitié de la ville, cet homme peu scrupuleux n’hésite pas à déforester sans aucune considération pour la nature environnante. Jed, son bras droit, cautionne de moins en moins ses pratiques douteuses, et tente vainement de préserver la forêt. Un phénomène étrange se produit alors : les feuilles des arbres commencent à tomber et, portées par un vent inhabituel, envahissent sans fin la ville, jusqu’à la recouvrir dangereusement. L’inquiétude s’empare peu à peu des habitants coupés du monde par ces murs de…

Voir l’article original 492 mots de plus

« La servante et le catcheur » (2013) Horacio Castellanos Moya

via "La servante et le catcheur" (2013) Horacio Castellanos Moya