Hôtel du Nord

À la française ...

Hôtel du Nord (Marcel Carné – 1938)

Dans un hôtel minable du canal Saint Martin, chaque chambre a son histoire. L’innocence des amants perdus, la gouaille d’Arletty, les blessures de Jouvet, la « gueule d’atmosphère », tout cela est à jamais inscrit dans la mémoire du cinéma francais.

ImageTexte

Voir l’article original

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s