La Fontaine

À la française ...

Jean de La Fontaine (1621-1695)

La Fontaine, né à Château-Thierry en 1621, était assez incertain de la voie qu’il devait suivre, lorsque, à vingt-deux ans, la lecture, faite en sa présence, d’une ode de Malherbe, lui apprit qu’il était poète. Ses premiers essais l’annoncèrent, en effet, comme tel; mais, resserrée dans la province où il habitait, sa réputation fut assez lente à se répandre: il touchait à sa quarantième année lorsqu’il vint à Paris, où il rencontra un protecteur dans le surintendant Fouquet. La reconnaissance qu’il voua à ce ministre déchu, les beaux vers par lesquels il plaignit et s’efforça d’adoucir son malheur, éloignèrent de La Fontaine l’esprit de Louis XIV, qui ne lui accorda jamais aucune faveur. Il trouva, du reste, à défaut de l’appui du prince, des amitiés dévouées, qui, en écartant de sa personne les besoins et les embarras vulgaires de la vie, lui permirent de se…

Voir l’article original 168 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s