« Nous étions seulement des enfants » de Rachel Jedinak (Fayard, 2018)

Les miscellanées d'Usva

Par ce livre, Rachel Jedinak nous livre un témoignage extrêmement touchant. Il est également intéressant car il aborde beaucoup d’aspects de la Seconde Guerre mondiale avec les yeux d’une enfant : le rationnement, les lois antisémites de Vichy, le culte de la personnalité de Pétain (notamment dans les écoles), les rafles et les camps français, la déportation et l’espoir de voir revenir les absents.

9782213710006-001-T« Pendant longtemps, pour se souvenir des nombreux enfants qui n’ont pas pu grandir, il n’y avait rien. Rien pour dire qu’ils avaient été tués parce que nés juifs, ni même pour dire qu’ils avaient vécu, qu’ils avaient ri, joué et pleuré… Comme s’ils n’avaient jamais été là.

Rachel Jedinak a survécu à la première rafle du Vél’d’Hiv, en juillet 1942. Ses voisins, ses cousines ou ses camarades de classes, eux, n’ont pas eu sa chance. Après s’être battue pendant des années pour faire apposer…

Voir l’article original 429 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s