Babylone Yasmina Reza

La viduité

G00786_Babylone.indd

Satire sautillante du vide de nos vies, de ce qui s’efface à la lumière de ce qui revient, Babylone se révèle souvent caustique dans son sens apprêté du détail. Yasmina Reza montre toute sa délicatesse quand le roman dépasse la critique sociale et s’incarne en de sentis instantanées photographiques.

Voir l’article original 463 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s