Théophile Gautier

À la française ...

Théophile Gautier (1811-1872)

Théophile Gautier, né à Tarbes, quitta les pinceaux pour la plume, mais en gardant un goût très vif pour le relief et la couleur. Ses poésies valent surtout par la perfection de la forme, le fonds en est mince: Albertus (1832), la Comédie de la mort (1838), Émaux et Camées (1852). Le plus soigné de ses romans, le Capitaine Fracasse (1863), et des relations de voyage écrites dans un style éclatant, Tra los montes (1843), Italia (1852), etc., lui assignent un rang honorable parmi les prosateurs.
Image

Théophile Gautier

Voir l’article original

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s