La société gauloise – suite

À la française ...

Image

La société gauloise – suite

Aspect de la Gaule

Sur le sol gaulois s’étendaient d’immenses forêts, peuplées d’arbres séculaires. Les fleuves, n’étant pas endigués, épanchaient au loin leurs eaux, formaient des lacs et des marécages immenses.

Dans le voisinage de la Province romaine, on rencontrait des villes gauloises où l’industrie et le trafic commençaient à se développer.

Au contraire, dans les régions les plus barbares de la Gaule, celles où n’arrivaient pas les marchands étrangers, il n’y avait pas des villes, mais seulement des oppida.

Quelques-uns des anciens oppida sont devenus des villes florissantes: ainsi Lutetia (Paris), Bibracte (Autun), Vesuntio (Besançon), Avaricum (Bourges).

Habitations, mobilier, costume

Dans le nord comme dans le sud, la Gaule n’avait pas de routes, mais seulement des sentiers. On n’habitait pas des maisons, mais des huttes de bois ou de terre battue. Au-dessus de la porte, on clouait, à côté des têtes de…

Voir l’article original 229 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s