Madame de Staël

À la française ...

Madame de Staël (1766-1817)

Mme de Staël, née à Paris, était la fille unique du célèbre Necker, ministre des finances sous Louis XVI. Elle s’associa d’abord aux idées nouvelles, en 1789, puis répudia les excès de la Révolution. Elle écrivit en 1793 de courageuses Réflexions sur le procès de la reine, par une femme. Napoléon, contre qui elle avait fait de l’opposition, la persécuta, la força de s’exiler de ville en ville, et elle ne rentra en France que sous la Restauration, deux ans avant de mourir. Ses principaux ouvrages sont: De la littérature considérée dans ses rapports avec les institutions sociales (1800), Delphine (1802), Corinne (1807), De l’Allemagne (1810). Les Considérations sur la Révolution (1818) et Dix années d’exil (1821) sont des ouvrages posthumes.

Image

Madame de Staël

View original post

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s