Alice McDermott La neuvième heure

La viduité

product_9782710385646_195x320.jpg

Par une construction virevoltant d’un personnage à l’autre, oscillant d’un temps à l’autre, Alice McDermott plonge le lecteur dans la vie sensible et la temporalité qui lui est propre. La neuvième heure capture dès lors un temps enfuit, celui des bonnes sœurs et de leur religiosité confuse et confiante. Le tout avec une délicatesse infinie.

View original post 794 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s