Jean Rotrou

À la française ...

Jean Rotrou (1609-1650)

Rotrou, né à Dreux, exerçait les fonctions de lieutenant particulier et civil au bailliage de sa ville natale. Fidèle à son poste, il y mourut à quarante et un ans, d’une épidémie qui s’y déchaîna. Il écrivit pour la scène un grand nombre de comédies, dont la meilleure est une imitation de Plaute, les Sosies (1636), et des tragédies, dont les dernières ont des parties qui sont d’un maître, Saint Genest (1646), Venceslas (1647) et Cosroès (1649). Il s’honora en prenant la défense du Cid contre l’Académie et en professant une admiration constante pour Corneille, son rival.

Image

Rotrou

Le théâtre au 17e siècle

Voir l’article original

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s