La flûte enchantée – 3

À la française ...

Enfin, le matin du huitième jour, le prince Tamino aperçut au loin dans la plaine un temple magnifique élevé sur des colonnes de marbre blanc. Les murs en étaient d’une blancheur de neige, et les trois portes qui en fermaient l’entrée étaient en or fin, et brillaient aux rayons du soleil.

« Nous sommes au but! » dit le premier garçon au prince. « C’est ici, dans ce temple, que tu trouveras Pamina. Nous nous séparons maintenant et te souhaitons fortune et bonheur ! »

« Attendez encore un moment, » dit le prince, « dites-moi ce que je dois faire pour délivrer Pamina. — Il ne nous appartient pas de te l’apprendre ! Sois ferme et muet! » répondirent les garçons tous ensemble.

Quand ils furent parlis, Tamino marcha, sans hésiter, vers la porte fermée du milieu et frappa. Une voix de tonnerre cria de l’intérieur : — «…

Voir l’article original 649 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s