Le bruit du dégel John Burnside

La viduité

CVT_Le-bruit-du-degel_246

Capturer l’étoffe de l’instant, les histoires ordinaires, douloureuses, dont il est constitué, saisir, au-dela du vide et de la fuite, l’âme du monde et la sérénité inquiète de ses magnifiques protagonistes, tel est le pari rempli (de silences insaisissables comme les rêves) du Bruit du dégel. Avec son opacité habituelle, son attention au climat, John Burnside livre un immense roman moral.

Voir l’article original 854 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s