La footbalisation des esprits : L’ecstasy de l’éphémère

Aphadolie

Football


« Pratiqué avec sérieux, le sport n’a rien à voir avec le fair-play. Il déborde de jalousie haineuse, de bestialité, du mépris de toute règle, de plaisir sadique et de violence ; en d’autres mots, c’est la guerre, les fusils en moins. »

George Orwell (1903 – 1950), nom de plume Eric Arthur Blair


Dans l’euphorie de la coupe du monde 2018, il serait injuste de ne pas reconnaître l’organisation parfaite de cette coupe du  monde que les médias avaient diabolisée sur commande faisant même des rapprochements avec l’instrumentalisation du football par Staline. On a même reproché l’image de Lev Yachine, maître incontesté des buts et dit-on à la fois gardien de but et joueur et dont les spécialistes reconnaissent le talent.

On ne parle en fait que du vainqueur et de passer sous silence les héroïsmes de différentes équipes notamment celle de l’Uruguay dirigé par un professeur qui a fait « ses…

Voir l’article original 1 875 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s