Falaise des fous Patrick Grainville

La viduité

137537_couverture_Hres_0

De la peinture avant tout de chose. Dans une plume lumineuse, colorée et sonore, Patrick Grainville nous livre une vie de Monet, entrecroisée avec les apparitions de Courbet. Plus qu’un roman, puisque sa trame est relâchée, redondante à l’occasion, Falaise des fous est une méditation sur l’art pictural, la poésie, et surtout sur ses aveuglements dont Grainville dresse un portrait sans appel.

Voir l’article original 677 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s