« Trois jeunesses » de François Dubet. Essai.

Lire dit-elle

601c1d60ca2png_0_221_340_0

Etre le centre de son monde tout en trouvant sa place dans le monde : tel est l’immense défi que doivent relever les jeunes d’aujourd’hui, à en croire François Dubet. Dans sa stimulante réflexion, le sociologue décrypte, en remontant aux cinquante dernières années, trois états de la jeunesse, trois expériences juvéniles et générationnelles très différentes : les jeunes des années 1960, baby-boomers biberonnés au lait d’une société prospère mais austère, et façonnés par une profusion de « cultures jeunes », yéyés ou blousons noirs. Ceux des années 1990, marqués par la question de l’exclusion : « La colère des jeunes n’est plus celle de la contestation étudiante, mais celle des jeunes des quartiers populaires, où vivent les immigrés et leurs enfants. » Et enfin les jeunes de 2018, qui disposent d’un nouvel espace de socialisation : le monde des écrans et des réseaux informatiques. Un prisme de choix pour comprendre…

Voir l’article original 34 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s