Seiobo est descendue sur terre Laszlo Krasznahorkai

La viduité

seiobo-9782366243291_0.jpg

Seiobo est descendue sur terre se présente sous forme d’un roman en dix-sept chapitres, en apparence autant de nouvelles reliées par le motif de la sidération artistique. La prose toujours aussi magnétique, comme hantée par l’inquiétude de la fin que miment ses longues phrases emplies de suspens, de Krasznahorkai entraîne le lecteur dans une continuité d’histoires. À hauteur d’hommes, celle de la charge d’un artisanat sacré, la méditation sur l’art proposé par Seiobo est descendue sur terre captive.

View original post 823 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s