Egon Schiele, l’expressionnisme raffiné

Lire dit-elle


Vous avez encore le temps. L’exposition anniversaire d’Egon Schiele, mort comme d’ailleurs son mentor Klimt en 1918, dure jusqu’au 4 novembre. Peintures, travaux sur papier et diverses archives sont exposée dans un musée qui possède la plus grande collection de ce représentant majeur de l’expressionnisme autrichien : le Musée Leopold à Vienne.

La renommée extraordinaire de Schiele, le retentissement mondial du phénomène de la « modernité viennoise » font que l’expressionnisme viennois est beaucoup plus populaire que son équivalent allemand. Plusieurs raisons expliquent cette réussite : le besoin d’une peinture figurative psychologique, le thème du corps ou encore l’esthétisme de la peinture viennoise et son raffinement.

Quoi qu’il en soit, chez Schiele, c’est le corps qui s’impose avec une forte charge affective et offre la traduction la plus remarquable de l’état psychique présumé de la personne représentée. L’artiste exécute de nombreux portraits dont les modèles sont des membres de la bourgeoisie viennoise. Ainsi, Arthur…

Voir l’article original 505 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s