La Mémoire du Thé

Girl kissed by fire

Lisa See

Li-Yan fait partie d’une minorité chinoise, les akhas. Même si la révolution a eu lieu, son peuple est loin de tout cela et vit avec ses coutumes ancestrales. Pourtant Li-Yan sera la première femme instruite de son village. La venue d’un homme qui s’intéresse à leur thé, le Pu’er, bouleversera son quotidien.

Il y a quelques années, j’avais été séduite par Fleur de Neige, alors quand j’ai eu l’occasion de lire le dernier roman de Lisa See, j’ai sauté sur l’occasion.

Dans le début du roman, on plonge dans le quotidien de ce village qui n’a que peu été touché par la révolution de Mao. En effet, les coutumes sont ancestrales et la religion animiste tranche avec le reste de la Chine de cette époque.

Li Yan est donc élevée pour être sage-femme et guérisseuse, baignée dans la culture du thé et heureuse malgré la pauvreté de sa…

View original post 122 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s