Remise du prix de la jeune nouvelle historique.

Lire dit-elle

J’accompagnais cet après-midi mon élève, Pauline, à la remise de son premier prix pour la jeune nouvelle historique. Pour rappel, son texte « Et pourtant on avait l’espérance » est ici. Elle a reçu un chèque une bande dessinée historique dédicacée, plusieurs exemplaires de sa nouvelle et plusieurs recueils collectifs regroupant les nouvelles adultes et la sienne dans la catégorie des moins de  dix-huit ans…Et un autre cadeau que j’ai trouvé extraordinaire pour ma part…

Quatre lauréats dans la catégorie adulte, venant d’autres régions pour trois d’entre eux:

WP_20180620_17_31_36_Pro

Et puis Pauline est appelée.

Et la présidente du jury lui demande comment elle est venue à l’écriture. Je lui envoie mes yeux implorants mais trop tard, me voilà dix secondes plus tard auprès d’elle à répondre aux questions et à poser pour les journaux. (je m’aperçois seulement à cet instant que j’ai toujours mes sabots bleus aux pieds..)..Mais le cadeau extraordinaire le voici:

Voir l’article original 113 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s