Paule du Bouchet, fugue et contrepoint.

Lire dit-elle

Paule du Bouchet est la fille de Tina Jolas, elle-même fille d’Eugène Jolas, fondateur de la revue Transition dans laquelle Joyce publiait des extraits de Finnegans Wake, qui s’intitulait alors Work in progress… James Joyce était un homme plein d’attentions : il souhaitait les fêtes, les anniversaires et, quand un ami était souffrant, il s’enquérait chaque jour de l’état du malade. C’est ce qu’il fit pour la petite Tina, qui était malade en Suisse, et à qui il fit parvenir une poupée. Une dizaine d’années plus tard, à l’été 1949, Tina Jolas a épousé André du Bouchet, à la Mairie du VIe arrondissement, à Paris. Tina avait vingt ans et André vingt-cinq. Le grand-père de Paule du Bouchet, Eugène Jolas, n’avait pas assisté aux échanges de consentement, car les cérémonies l’ennuyaient. Il avait préféré attendre au Café de la Mairie où ils avaient ensuite tous pris un verre. Paule…

View original post 837 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s