La peau de mon tambour de Marie Sellier (15 ans et +)

Lire dit-elle

CVT_La-peau-de-mon-tambour_6909Le titre indique déjà l’idée de tension et de vibration. La Peau de mon tambour dit la trajectoire de zoé, adolescente fragile, d’un été à l’autre. De la brûlure du premier à l’éclat du second.Traversée de turbulences entre l’enfant qu’elle n’est plus et l’adulte qu’elle n’est pas encore, bousculée par une mère à la dérive, injuste et agressive. Comment se construire lorsqu’on est constamment dévalorisée? Zoé voit son univers se transformer autour d’elle-sa grand-mère adorée lui semble soudain vieillie, son cousin lui échappe. Alors elle fond, se dilue, s’évapore. Marie Sellier la regarde de loin comme au plus intime, passant de la deuxième à la troisième personne du singulier, longue et courte focale constamment mêlées. son roman est physique, attentif aux sons et aux odeurs, au plus près des corps, pour mieux approcher l’âme.L’ambition littéraire et poétique de ce roman, son exigence, mais aussi son incarnation puissante, transcendent ainsi la…

Voir l’article original 19 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s