Paris vaut bien une messe

À la française ...

Image

Paris vaut bien une messe

C’est Henri IV, qui l’a dit. Une réputation de bonhomie s’est incarnée dans le Béarnais, la tradition en fait le type du monarque franc, humain et populaire. On doit encore honorer en lui le champion, quelquefois tiède et infidèle, mais à la fin le martyr de la liberté de conscience. Il avait un trône à conquérir, mais la religion lui était un obstacle invincible dans un pays aussi profondément catholique. Il assiégeait Paris ; il se declara convaincu et abjura le protestantisme, en 1593, en disant : « Paris vaut bien une messe. »

Le 16e siècle

Voir l’article original

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s