19e siècle – Le roman

À la française ...

Le genre romanesque avait été tenu, pendant le XVIIe siècle, pour un « genre frivole » (Boileau) et la Princesse de Clèves ne put prévaloir elle-même contre les préjugés du temps. Au XVIIIe siècle, il produisit plusieurs chefs-d’œuvre, Gil Blas, Manon Lescaut, La Nouvelle Héloïse, sans compter les romans philosophiques de Voltaire. Mais c’est au XIXe siècle qu’il va prendre tout son développement et devenir, parmi les genres littéraires, le plus riche et le plus varié.

Tout d’abord il se présente sous deux formes diverses où l’on reconnaît deux traits essentiels du romantisme. Le romantisme s’opposait au classicisme comme exprimant, non plus ce qui est général, mais ce qui est particulier, ce qui marque soit la personnalité même de l’écrivain, soit le caractère propre de tel ou tel temps, de tel ou tel milieu, de tel ou tel peuple. Au début du XIXe

View original post 311 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s