L’homme du Baïkal – Viel

Bar aux Lettres

On va encore parler de guerre pas joisse du tout. Je suis navrée !
Voici une autobiographie, ou plutôt, une biographie qu’un fils a fait de son père, totalement fabuleuse. Un livre qui nous fait une lecture supplémentaire pour le Challenge des Littératures Slaves, et acheté au Salon du Livre 2018 !

Robert Viel, Christophor Glotoff, L’homme du Baïkal, nouvelle édition, Le Murmure, 2014.

glotoff_couv_copie_copie_largeD’abord, parlons un peu de l’édition, j’avais déjà lu Délicieux Supplices chez eux, veuillez suivre le lien pour retrouver l’article où j’en parle. Cependant, voici une collection qui n’a rien à voir, alimentée de visuels d’archives. Il est intéressant de voir que l’auteur parle mal le français, et, malgré le soin porté à la publication beaucoup de coquilles ont subsistées (volontairement ?) par exemple, bon nombre de « nous allés » au lieu de « nous sommes allés. » Je me demande…

Voir l’article original 304 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s