La conspiration des médiocres Ernesto Mallo

La viduité

9782743643508.jpg

Buenos Aires et ses nazis, sa corruption et son seul flic trop intègre pour n’être pas amoureux. Ingrédients connus, Mallo les amalgame dans un livre elliptique et noir. La conspiration des médiocres se révèle un immense roman noir par la sécheresse de sa construction sur les gestes, selon la loi du genre, moins du protagoniste que de ses antagonistes. À l’image de Pero Lascano, le lecteur se trouve entraîner dans une intrigue retorse où, au fond, seuls comptent impressions et atmosphère.

View original post 689 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s