Deuils Eduardo Halfon

La viduité

41+ndGdjbCL._SX195_.jpg

Deuils nous offre une très belle plongée dans la pluralité de récits opposés à une disparition. Avec un entêtant dépouillement, un sens très sûr du raccord et de l’ellipse, Eduardo Halfon revient sur les traces du frère de son père, Salomón. L’occasion de nous livrer, avec une discrétion dont l’effacement de soi vire à l’omniprésence, le récit d’un exil, le portrait en creux d’un pays, de l’insoutenable banalité des drames intimes.

View original post 618 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s