Des empreintes humaines préhistoriques déterrées sur les rives du Canada appuient la théorie de la migration humaine de l’Asie à l’Amérique

Aphadolie

Canada - Migration - 2

« Nous étions à la recherche de sites archéologiques le long de ce rivage inférieur lorsque nous sommes tombés sur les empreintes de pas. » Duncan McLaren (au centre) et Daryl Fedje (à gauche) sur l’île Calvert

S’il s’agissait d’une journée familiale à la plage, avec l’équivalent préhistorique d’un seau et d’une pelle, nous ne le saurons jamais, mais une chose est sûre : il y a environ 13 000 ans, une petite bande d’humains s’entassaient sur un rivage dans l’Ouest canadien.

Des chercheurs ont mis au jour 29 empreintes de pas dans une couche de sédiments sur le littoral de l’île Calvert, en Colombie-Britannique. Entre 11 000 et 14 000 ans, alors que le monde arrivait à la fin de la dernière période glaciaire, le niveau de la mer était de 2 à 3 m plus bas qu’aujourd’hui.

Bien que l’on ne sache pas exactement combien d’humains sont responsables…

Voir l’article original 730 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s