Mes lectures : Le cri de Nicolas Beuglet

Lehane's Chronicles

« La vie nous tuerait tous si nous n’avions pas l’oubli »

lecri2

Résumé de l’éditeur :

À quelques kilomètres d’Oslo, l’hôpital psychiatrique de Gaustad dresse sa masse sombre parmi les pins enneigés. Appelée sur place pour un suicide, l’inspectrice Sarah Geringën pressent d’emblée que rien ne concorde. Le patient 488, ainsi surnommé suivant les chiffres cicatrisés qu’il porte sur le front, s’est figé dans la mort, un cri muet aux lèvres – un cri de peur primale. Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va découvrir une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort…

Couverture du livre : Le Cri« L’établissement de Gaustad détenait le sinistre record d’Europe de lobotomies »

Image associée« L’air glacé cernait la voiture comme une meute prête à fondre sur sa proie. »

Mon avis :

Merci aux éditions pocket et a Nicolas Beuglet pour ce livre.
Le début est époustouflant, je suis passée d’un « ouaaaaa » a un…

Voir l’article original 221 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s