Extrêmement fort et incroyablement près Jonathan Safran Foer

La viduité

foer.jpg

En dépit d’audaces formelles et typographiques agaçantes sans doute d’avoir été trop imitées ensuite, Extrêmement fort et incroyablement près illustre une nouvelle fois la capacité du grand roman américain de s’emparer de l’histoire contemporaine. Mais Safran Soer ne nous livre ici pas uniquement le roman du Onze septembre mais davantage celui, plus universel, de l’espacement entre nos mots. Une très fine interrogation sur nos capacités à affronter la disparition.

View original post 1 008 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s