Le collectionneur d’herbe Francisco José Viegas

La viduité

le-collectionneur-OK-01.jpg

Sous une trame policière tenue, Le collectionneur d’herbe se présente avant tout comme un roman sur la mémoire. Dans une langue à l’invention limpide, Francisco José Viegas procède par strates. Le collectionneur d’herbe entasse les détails, toujours d’une précision palpable, où peu à peu se dévoile le rapport singulier entretenu par chaque personnage avec son passé. Du communisme aux colonies, avec une ambition éminemment littéraire, Le collectionneur d’herbe est un roman magnifique, mélancolique et ironique.

Voir l’article original 1 230 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s