« Le dossier M », livre II par Grégoire Boullier.

Lire dit-elle

M comme une histoire d’amour.
Mais quand on a dit ça, on n’a pas dit les conséquences.
On n’a rien expliqué. On n’a pas dit le secret.
M comme l’amour rend clairvoyant et Cupidon s’en fout. M comme une histoire vraie – mais comment la raconter ? Avec quels mots ? M comme une soirée où l’on tire au pistolet sur des livres et autres jeux sexuels. M comme non ! Comme l’argent et les obstacles qui se dressent sur la route des amants. Comme les jolies filles avec des guillemets. M comme Zorro et comme Dallas.
M comme le niveau individuel des choses qui nous arrivent pour le pire et le meilleur. Comme une envie de tuer dans la nuit et un
suicide pour de vrai. Comme une résistance
au monde tel qu’il ne va pas. M comme une tentative de faire obstruction au mensonge.
Une façon d’inventer ses…

View original post 85 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s