« Le Parc », un roman graphique d’Oscar Zarate.

Lire dit-elle

téléchargement (3)

Les parcs londoniens sont sans équivalent. Invitations à la détente et à l’oubli, loin du bruit et de la fureur de la ville si proche, dédiés aux arbres et aux animaux, ils accueillent les promeneurs avec douceur et sans ostentation. Avec ses étangs, ses cygnes, ses canards et sa foultitude de bobos, Hampstead Heath en est la parfaite illustration. Un incident, pourtant, vient briser ces lignes harmonieuses. Ivan, journaliste sanguin et ventripotent, auteur d’un blog à succès, moleste le longiligne Chris, musicien et postier, au motif qu’il a frappé son chien. De prime abord, rien de grave, la scène n’a duré que quelques secondes et il n’y a pas eu de réel échange de coups ; pourtant son souvenir ne cessera dès lors de hanter ces hommes d’âge mûr et leurs proches, comme les ondes excentriques d’un caillou jeté dans une eau paisible.

Très british dans l’approche et le trait…

Voir l’article original 126 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s