« Les Amazones » d’Adrienne Mayor.

Lire dit-elle


« Les gens considèrent, aujourd’hui, à tort, que les histoires anciennes concernant les Amazones sont des récits fictifs » assurait déjà l’historien Diodore de Sicile au Ier siècle avant Jésus Christ. Il avait à ce constat une explication : après avoir été vaincues lors de la légendaire Bataille d’Athènes, les Amazones survivantes se seraient repliées loin de leur province d’origine, sur les rives de la mer Noire, ravagée par la guerre qui avait éclaté en leur absence. Diodore de Sicile expliquait qu’elles accompagnèrent leurs alliés, les Scythes, en Scythie, soit un vaste territoire au nord de la mer Noire et le mer Caspienne, encadré à l’est par la mer d’Aral et à l’ouest par le Dniepr.

Les chercheurs modernes sont encore plus sceptiques que les contemporains de Diodore de Sicile et les Amazones sont pour beaucoup des figures mythologiques à envisager comme une porte d’entrée vers l’imaginaire de la civilisation…

View original post 1 019 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s