Une odyssée Daniel Mendelsohn

La viduité

couv43589804

Par le récit d’un séminaire, davantage que d’une croisière, Mendelsohn nous livre une vision limpide et fine de l’Odyssée.  S’emparer de ce texte dessine alors un portrait sensible de son propre père. Cette quête érudite, souvent diablement sérieuse n’atteint pas tout à fait la profondeur obsessive et obsédante des Disparus mais offre une très belle méditation sur la transmission.

View original post 858 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s